AQPER - Association québécoise de la production d'énergie renouvelable
AQPER - Association québécoise de la production d'énergie renouvelable
AQPER - Association québécoise de la production d'énergie renouvelable

Suite au dépôt par le gouvernement du Québec de sa politique énergétique intitulée « Québec 2030 : L’énergie des Québécois — Source de croissance », l’AQPER se réjouit du virage vers une économie basée sur la décarbonisation et la transition énergétique qui fera passer de 47 % à 60,9 % la part des énergies renouvelables.

« En tant que représentant de toutes les filières d’énergie renouvelable (solaire, biomasse, biocarburants, éolien, hydraulique), nous ne pouvons que nous réjouir de la volonté gouvernementale de débuter une nouvelle ère où la majorité de l’énergie consommée sera renouvelable et où les Québécois(e)s s’enrichiront collectivement grâce à la substitution énergétique et à l’exportation » a indiqué Jean-François Samray, président-directeur général de l’AQPER.

La décarbonisation : l’économie de l’avenir

L’Association se réjouit également des différentes cibles établies afin d’utiliser la transition énergétique comme un moteur de développement économique dans toutes nos régions. La politique énergétique et les cibles qu’elle comporte font du Québec un véritable marché pour le développement de différents types d’énergie renouvelable. Cette croissance devra se faire en considérant les objectifs de substitution énergétique, les opportunités d’exportation autant d’énergie que d’expertise ainsi que les besoins de consommation locale.

« Le Québec a toutes les ressources et l’expertise requise pour être un des leaders dans cette transition et consolider son rôle de plaque tournante de cette nouvelle économie. Les milieux financiers internationaux ont d’ailleurs déjà entrepris cette transition et de nombreuses entreprises regarderont avec attention le Québec durant les prochaines années », ajoute monsieur Samray. Il cite en exemple le rapport déposé par Michael Bloomberg dans la foulée de COP21. Celui-ci fait état de quelque 1 300 investisseurs institutionnels, gérant près de 130 000 milliards $ d’actifs, qui reconnaissent l’importance de lutter efficacement contre les changements climatiques et qui demandent aux entreprises de divulguer leur empreinte carbonique.

Vision 30-30

En mars 2015, l’AQPER a présenté sa Vision 30-30 démontrant qu’une réduction de 30 % de l’utilisation de produits pétroliers conjuguée à une augmentation de 30 TWhéq d’énergie renouvelable se traduirait par des investissements globaux de 30 G$ dans l’économie de l’ensemble des régions. Ce faisant, le Québec pourrait réduire significativement son déficit commercial dont la moitié provient de l’importation de combustibles fossiles.

« Nous sommes donc très heureux de voir que la nouvelle politique énergétique veut atteindre une réduction de 40 % des produits pétroliers, une augmentation de la part des énergies renouvelables à plus de 60 % et une augmentation de 15 % de l’efficacité énergétique. Le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique sont, en effet, les deux axes indissociables de la transition énergétique », déclare Jean-François Samray, président-directeur général de l’AQPER.

Place à l’action

L’AQPER tient à rappeler que tous les experts s’entendent pour dire que ce sont les actions hâtives qui auront le plus d’impact sur la réduction des émissions de GES. Il est donc crucial de s’attaquer dès maintenant à l’élaboration des plans d’action annoncés par le gouvernement, car au-delà des politiques, ce sont des projets et un environnement d’affaires prévisible qui rendront possible l’atteinte des objectifs.

« Par des mesures ciblées selon le type de consommateurs, le Québec est en mesure de remplacer progressivement le pétrole utilisé tant dans le transport que dans les réseaux isolés. Nous pourrons ainsi réduire nos émissions de GES tout en nous dotant de vitrines technologiques qui créeront et consolideront des emplois en plus de représenter un atout essentiel pour l’exportation de notre savoir-faire. Le gouvernement du Québec, les administrations locales et régionales peuvent compter sur la participation et la contribution active de l’AQPER. Notre objectif : offrir aux générations futures une économie vitalisée par un environnement décarbonisé » a conclu monsieur Samray.

Joomla SEF URLs by Artio
FaLang translation system by Faboba
All rights reserved - Association québécoise de la production d'énergie renouvelable

Advanced Search

x
 
Search for:

Search Only:
voici text du popup