Print

10 Juin 2011 - L'Association québécoise de la production d'énergie renouvelable (AQPER) accueille avec plaisir les conclusions contenues dans le rapport du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) portant sur le projet de parc éolien du Massif du Sud. Implanté au coeur de la région de Chaudière-Appalaches, dans un bassin de plus d'un million de personnes, le parc éolien aura des retombées économiques significatives pour sa région d'accueil et pour le Québec.

« La mise en œuvre du projet de parc éolien du Massif du Sud contribuera au développement économique et récréotouristique de la région de Chaudière-Appalaches, » dit Jean-François Samray, président-directeur général de l'Association. « C'est une bonne nouvelle pour le milieu, qui s'identifie maintenant à ce projet. »

Bien accepté par sa communauté d'accueil, le parc éolien Massif du Sud a fait l'objet de nombreuses séances d'information et de consultation. Celles-ci ont permis d'adapter le projet aux caractéristiques du territoire. Au terme des audiences du BAPE, le promoteur, EDF Énergies nouvelles, a poursuivi ses efforts de concertation avec le milieu afin de bonifier le projet.  Ce faisant, il a été en mesure de relocaliser l'ensemble des éoliennes hors de l'habitat de la grive de Bicknell identifié par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune.

« Nous sommes fiers de compter parmi nos membres des entreprises soucieuses de s'intégrer aux communautés et qui travaillent de près avec elles pour le mieux-être de tous. Le développement régional peut et doit se faire dans le respect des gens et de l'environnement, » conclut Monsieur Samray.

Joomla SEF URLs by Artio
FaLang translation system by Faboba