Print

10 mai 2013 – L’Association québécoise de la production de l’énergie renouvelable (AQPER) et l’Association canadienne de l’énergie éolienne (CanWEA) se réjouissent de l’intérêt exprimé par le gouvernement envers l’énergie éolienne ainsi que de l’engagement fort qu’il prend envers la filière québécoise.

« Cet engagement du gouvernement générera des investissements de près de 2 milliards de dollars et consolidera les 5000 emplois de la filière éolienne au Québec, dont 1200 emplois manufacturiers en Gaspésie et dans le Bas-Saint-Laurent. Par l’annonce d’aujourd’hui, le gouvernement respecte l’engagement pris par l’État québécois dans sa Stratégie énergétique et réitère son soutien à la filière éolienne. Maintenant, les projets qui généreront des retombées économiques concrètes ne sont pas ceux qui sont annoncés, mais ceux qui sont bel et bien construits. Tous doivent donc travailler en partenariat pour que ces 800 MW soient déployés entre 2016 et 2017, et l’industrie éolienne collaborera avec le gouvernement pour atteindre cet objectif », souligne Jean-François Nolet, vice-président, politiques et affaires gouvernementales de CanWEA.

« C’est une bonne nouvelle pour les travailleurs, pour la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent, et pour tout le Québec. Nous nous réjouissons que le gouvernement ait entendu notre appel et que la première ministre annonce aujourd’hui sa décision dans les régions de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent. Il faut maintenant travailler main dans la main pour ériger le plus tôt possible ces projets éoliens », affirme Jean-François Samray, président-directeur général de l’AQPER.


Joomla SEF URLs by Artio
FaLang translation system by Faboba